L’UE devra recycler au moins 55% de l’ensemble des déchets municipaux d’ici 2025

Même si la gestion des déchets en UE s’est fortement améliorée ces dernières années, près de 25% des déchets municipaux(1) sont encore mis en décharge et moins de 50% sont recyclés ou compostés, avec de grandes variations d’un Etat membre à l’autre.

Le paquet Economie circulaire présenté le 16 avril par le Parlement européen fixe de nouveaux objectifs en matière de recyclage et de mise en décharge(2).

L’UE devra recycler au moins 55% de l’ensemble des déchets municipaux d’ici 2025 (contre 47% en 2016), puis 60% d’ici 2030 et 65% d’ici 2035. La mise en décharge ne devra plus concerner que 10% de ces déchets au maximum. En parallèle, les quantités de déchets alimentaires devront être réduites de 30% d’ici 2025 et 50% d’ici 2050.

S’agissant des déchets d’emballages, l’objectif est fixé à 65% pour 2025 puis 70% pour 2030. Ces taux moyens cachent des disparités en fonction des matériaux d’emballage concernés. Ainsi par exemple, les déchets d’emballages plastiques devront être recyclés à hauteur de 50% d’ici 2025 puis 55% d’ici 2030.

Au cœur de l’actualité, la question des déchets plastiques fera l’objet d’un focus spécifique sur Pollutec 2018. L’occasion de rencontrer les professionnels du secteur, de découvrir les dernières avancées en matière d’innovation et, ainsi, démêler le vrai du faux dans ce domaine qui en a bien besoin.

Pour en savoir plus sur les secteurs mis en avant sur Pollutec, consultez notre site www.pollutec.com

 

(1) Les déchets municipaux (i.e. déchets ménagers + déchets des entreprises) représentent 8% de l’ensemble des déchets générés en UE, loin derrière les déchets de la construction (34%) et ceux des mines et carrières (30%). Le reste comprend les déchets de l’industrie (10%), les déchets de l’agriculture-sylviculture-pêche (1%) et les autres déchets (17%).

(2) Il doit encore être approuvé par le Conseil avant publication au Journal Officiel de l’UE.