Une vision globale et sanitaire de la qualité de l’air

Troisième thème d’origine du salon Pollutec, l’air a enregistré une forte évolution dans sa manière d’être appréhendé. Le tournant s’est situé aux milieux des années 1990, avec la loi sur l’air, dite Loi Lepage, qui institue pour la première fois le « droit de chacun de respirer un air qui ne nuise pas à sa santé ». D’un regard très ciblé sur quelques pollutions et avec une certaine tolérance, le secteur, soutenu aussi par des directives européennes, entre dans une vision globale et sanitaire de la qualité de l’air, durcissant les exigences sur certains polluants emblématiques (dioxines des incinérateurs en 1997, COV en 1998, oxydes d’azote, …) et surtout élargissant les problématiques.

Sur Pollutec est ainsi exposée une série de solutions anti-dioxines (membrane catalytique de WL Gore en 1999, adsorbants Dioxorb d’Air Innovation…) et anti-COV (bio-filtration, oxydation thermique, cryocondensation…). Vient ensuite la qualité de l’air intérieur qui investit le salon d’autant plus que l’isolation thermique des bâtiments exacerbe le problème puis les particules (ou « PM »). Et tout cela, avec un mouvement parallèle de l’innovation en métrologie multi-polluants, miniaturisée, temps réel, plus précise et connectée, associée à l’apport des expertises numériques (data, modélisation).

Une forte focale « Air intérieur »

Le secteur de l'Air sur Pollutec

Le secteur « Qualité de l’air » sur Pollutec

À l’image de la conférence organisée en 2007 par Europe&Environnement, la qualité de l’air intérieur a été abordée assez tôt sur Pollutec. En 1998, c’est G&E qui ouvre le bal avec une solution de génération d’ions négatifs capables de neutraliser toutes les pollutions aériennes. Suivent alors les premières solutions intégrant la photo-catalyse (Airsur ou Ahlstrom dès 2004, Biowind, BMES…). Mais surtout, la métrologie se développe : Ethera présente son premier kit de détection de formaldéhyde en 2011. D’autres capteurs suivent avec Cairpol (devenue filiale d’Envea) ou EcologicSense en 2013. Et 2016 marque la présentation des analyseurs continus de formaldéhyde d’InAir Solutions. Même la question des moisissures, moins connue, trouve des réponses originales de détection précoce avec la startup Conidia en 2013 puis le CSTB.

Des revêtements dépolluants et autonettoyants

Les matériaux qui dépolluent l’air ambiant ont souvent été l’honneur sur Pollutec. Eurovia lance ainsi dès 2004 le Noxer et ses applications sur murs antibruit ou pavements. Les ciments blancs architecturaux TX Arca de Ciments Calcia suivront en 2007, précédant d’autres offres, dont le pavé dépolluant Tarmac en 2008 ou des revêtements à appliquer tels que ceux de Nanofrance en 2008 et la lasure photo-catalytique de Sudlac en 2010.

Des voies originales de réduction des particules

Pour réduire les particules, toutes les voies sont bonnes à suivre, à l’image de la technique Finoptim d’optimisation de la combustion de cheminées traditionnelles (présentée dès 2012) ou encore de l’approche de l’équipementier automobile Telma avec un freinage par induction sans frottement dont sans particules. Une solution particulièrement utile en ville pour les bennes qui passent 22 % de leur temps à freiner !

Des nez électroniques

Enfin, quoi de mieux que d’essayer d’imiter la nature ? C’est un peu l’idée du concept de « nez électroniques » qui doivent permettre de qualifier une odeur via des capteurs intégrés et un traitement adéquat des données. Sur Pollutec, le concept émerge dès 1996 avec le centre belge Certech. Fondis Electronic s’en empare en 2000 avec le Cyranose suivi par Alpha Mos qui lance sa RQBox associée ensuite à des logiciels d’analyse de dispersion.

LES INNOVATIONS DE POLLUTEC 2018 LIÉES À L’AIR

Les solutions Air exposées sur Pollutec relèvent de trois grands axes : instrumentation, équipements, solutions à moindre impact. Chacun de ces axes se caractérise par de véritables savoir-faire français et des innovations toujours plus poussées.

INSTRUMENTATION

Blackline Safety : Premier détecteur de gaz combiné à une radio bidirectionnelle

Dado Lab France : Sonde de prélèvement et contrôleur iso-cinétique

Ecomesure : Stations connectées de surveillance de qualité de l’airOptimisation de la ventilation en fonction de la qualité de l’air extérieur et intérieur

Envea : Premiers analyseurs de la qualité de l’air alimentés au solairePremier système de surveillance en continu des émissions de CO2 biogéniqueGamme d’analyseurs de mercure la plus complète du monde

Ethera : Solution de monitoring de la trichloramine dans les piscines

Icohup : Instrument 100% numérique de radioprotection associant mesure de l’activité, dosimétrie et spectrométrie

ISCleanAir : Plateforme sans filtre, modulaire et flexible pour contrôler et purifier l’air ambiant

BeeOdiversity : Contrôle de l’environnement par des abeilles domestiques ou sauvages

ÉQUIPEMENTS

ABC Flex : Gaine d’aspiration de l’air et des gaz d’échappement jusqu’à 1100°C

Anemotech : Tissu dépolluant basé sur le mouvement de l’air

Clauger : Centrale de traitement d’air adiabatique en plastique

Deltalys : Solution éco-efficiente de purification du biogaz

Obera Industrial Air Purification : Purificateur d’air industriel pour une surveillance et un traitement en continu

Starklab : Traitement et valorisation énergétique de la chaleur fatale des fumées industrielles

Suez : Les micro-algues pour purifier l’air urbain et valoriser le CO2 en énergie verte

Ezeeplant : Jardin d’intérieur bio-épurateur d’air

SOLUTIONS À MOINDRE IMPACT

Airtech Europe : Technologie de moteur haute efficacité

Circouleur : Première filière française de recyclage des peintures acryliques

Eggersmann Group : Solution haute performance de retournement et ventilation des bio-déchets

Eneria Cat : Box de mise en conformité des groupes électrogènes Diesel