Sites et sols pollués

En quelques décennies, on est passés de la dépollution des sols au concept de réhabilitation de friches en fonction des usages futurs du site. La réhabilitation de friches est une question majeure pour l’aménagement du territoire : elle s’inscrit dans un objectif de maîtrise de l’étalement urbain (on parle de « reconstruire la ville sur la ville »). Dans cette optique, une friche ne sera pas traitée de la même manière si c’est pour construire une crèche ou pour installer des panneaux solaires. C’est la « dépollution en fonction de l’usage ». Deux catégories d’usages sont distinguées : les ‘usages classiques’ de renouvellement urbain (i.e. : logements, activités économiques, équipements publics) et les ‘usages alternatifs’ qui comprennent la production d’énergies renouvelables, la création d’entrepôts ou les opérations de renaturation (espaces verts).

En parallèle, le sol est toujours plus considéré comme une ressource à préserver au même titre que l’eau ou l’énergie. Dans cette optique, de nouveaux développements portent sur la reconstruction de sols avec quelques acteurs qui se positionnent. En parallèle, la filière liée à la valorisation des terres excavées tend à se structurer.

Sites et sols pollués

3 Fournisseur(s)

Les techniques de dépollution des sols ont connu de nombreuses évolutions. Après les méthodes physiques ou chimiques qui ont longtemps prédominé sont apparues les techniques de ‘désorption thermique’ (à plus de 650°C), les techniques biologiques (phyto-remédiation) et, plus récemment, les techniques d’oxydation avancée. Qu’il s’agisse de techniques hors site (excavation des t...

Voir les fournisseurs Sites et sols pollués