Par définition planétaire, l’économie bleue fait l’objet d’appels à proposition à l’échelle européenne et internationale. En témoignent, par exemple, les appels en cours comme Investing in Blue Innovation porté par l’UE via le FEAMP, MarTERA 2020 lancé par ERA-Net ou encore Défi Innovation Océan du PNUD.

Dans ses deux premiers rapports sur l’économie bleue (2018 et 2019), l’Union européenne a montré le fort potentiel de croissance de secteurs maritimes innovants et émergents comme, notamment, la bio-économie. Mais à travers une autre étude, elle a aussi soulevé le fossé considérable entre le soutien apporté dans les phases « pilote » et « démonstration » et la dernière étape de croissance des PME et startups de l’économie bleue, i.e. l’entrée sur le marché. Faisant partie des cinq fonds structurels d’investissement européens pour la période 2014-2020, le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP) intervient dans ce domaine.

 

Investing in Blue Innovation / Blue Economy Window

Le FEAMP a en effet renouvelé en novembre dernier l’appel à projets « Blue Economy Window » dans le cadre de sa plateforme Blue Invest. L’objectif majeur est de soutenir la mise sur le marché de nouveaux produits, services et modèles économiques dans les domaines de l’économie bleue, afin de contribuer à développer une croissance bleue durable et innovante en Europe. Cet appel s’adresse exclusivement à des PME seules ou en consortium.

Les projets présentés doivent porter sur l’utilisation durable des ressources marines au sein d’activités innovantes et/ou circulaires, contribuer à la santé des océans et s’inscrire dans le Green Deal européen. Ils doivent contribuer à un ou plusieurs objectifs de la politique européenne dont la réduction des émissions de GES, la mise en place d’une économie plus circulaire, la sécurisation de l’approvisionnement énergétique, l’adaptation au changement climatique ainsi que l’inclusion des collectivités du littoral, l’amélioration de la protection et la création d’emplois de haut niveau dans le secteur. Le budget total alloué est de 22,5 M€ (montants de 700 000 à 2,5 M€ par projet).

 

Un scope particulièrement large ?

Cette édition 2019 de l’AAP Investing in Blue Innovation couvre de nombreux domaines : bio-économie bleue (utilisation responsable des ressources aquatiques), transformation numérique des activités maritimes et littorales, EMR (vent, soleil, vagues, houle, gradient thermique…), technologies facilitatrices (capteurs, plateformes, matériaux résistants…), produits issus de ressources jusque-là perdues ou gaspillées, transport maritime, gestion des pollutions, accompagnement de la mutation des ports, tourisme à moindre empreinte (carbone et environnement). Sont en revanche exclus les projets relevant de l’exploration ou de l’extraction de gaz ou de pétrole en mer et les projets de tourisme côtier n’intégrant pas la protection de l’environnement et de la biodiversité.

 

MarTERA pour les projets de recherche et d’innovation transnationaux

MarTERA est le 3e appel conjoint visant à financer des projets de recherche et d’innovation transnationaux sur les technologies maritimes et marines lancé par le consortium de l’ERA-NET Cofund. Pour mémoire, le mécanisme ERA-NET (European Research Area Network) vise à mettre en réseau les programmes nationaux et régionaux de R&D pour permettre aux différents systèmes de financement de la recherche de prendre collectivement en charge des actions qu’ils n’auraient pas pu mettre en œuvre individuellement. Cette troisième édition retient cinq domaines prioritaires : les technologies maritimes respectueuses de l’environnement ; les concepts innovants pour navires ou infrastructures off-shore ; les solutions d’automation/capteurs/surveillance/observation ; la fabrication et la production avancées ; la sûreté et la sécurité. Comme les différents domaines couverts (transport, activités off-shore, ressources, sécurité, biotechnologies, dessalement, pêche, aquaculture) ne peuvent être abordés au seul niveau national ou par un seul secteur, l’appel MarTERA met l’accent sur les technologies. Il est lancé par des ministères ou organismes de 11 pays : UE (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Malte, Pologne, Roumanie) mais aussi Biélorussie, Norvège, Afrique du sud et Turquie. En France, le correspondant du projet est l’Agence nationale de la recherche (ANR). Celle-ci financera exclusivement des projets de la priorité 3 dont, plus particulièrement, des systèmes intelligents de maintenance prédictive, des capteurs et des technologies sous-marines. L’appel MarTERA couvre un montant total de 13 M€.

Défi Innovation Océan pour accélérer la restauration et la protection

Ces dernières années, une certaine dynamique s’est enclenchée en faveur de la protection et de la régénération des océans avec, par exemple, le développement d’accélérateurs de projets, d’incubateurs, etc. Cependant, les cibles fixées dans l’ODD 14* sont loin d’être atteintes (surpêche, pollution, destruction des habitats, impacts du changement climatique…) alors que quatre d’entre elles sont prévues pour 2020. C’est dans ce contexte que le PNUD (programme des Nations unies pour le développement) lance un appel à projets consacré à la reproductibilité des solutions de lutte contre la pollution marine, en particulier celle liée aux plastiques et aux nutriments. L’idée est de mettre en lumière des approches innovantes, entrepreneuriales et créatives susceptibles d’accélérer la restauration et la protection des océans et des côtes. L’appel à projets est ouvert à des solutions techniques, politiques ou entrepreneuriales qui devront être mises en œuvre dans les pays en développement. Toute entité publique ou privée, laboratoire, collectivité, entreprise ou association peut y participer.

 

*L’ODD14 « Vie aquatique » est l’un des 17 objectifs de développement durable adoptés par l’ONU en 2015. Sa cible majeure est de « Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable ».

En savoir plus :

https://webgate.ec.europa.eu/maritimeforum/en/frontpage/1451

https://www.martera.eu/start (Maritime & marine technologies for a new era)

www.oceaninnovationchallenge.org

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu avec votre réseau !