Pour s’assurer des systèmes de qualité de son projet, la norme ISO 10006 offre un cadre complet et qualitatif. Elle fournit de nombreuses notions permettant de mettre en œuvre son projet, ainsi que des conseils pour mieux les gérer, voire les améliorer. Ce recueil de 34 pages présente l’avantage de s’adapter à des projets très différents les uns des autres, que ce soit en termes de taille, de durée ou de domaine. La norme iso 10006, ou Systèmes de management de la qualité – Lignes directrices pour le management de la qualité pour les non intimes, a été publiée pour la dernière fois en 2017, par l’Organisation Internationale de Normalisation.

Pour réussir son management de projet, le chef de projet axera son travail autour de deux intérêts majeurs et s’appuiera sur 10 processus. Savoir faire face aux problématiques survenant fera également partie du jeu.

Les 2 principaux intérêts du management de projet ISO 10 006

La nécessité de mettre en place un management de projet efficace trouve son sens au regard de deux éléments :

  • L’organisation : elle reste malléable et les différentes parties / corps de métiers de l’entreprise bénéficient d’une meilleure communication et d’une collaboration facilitée.
  • La maîtrise et le contrôle du projet : grâce aux indicateurs de performance, ou KPI, il est possible de contrôler l’avancement du projet, d’éventuellement réajuster ce qui doit l’être, et de s’assurer que les objectifs sont atteints.

Lorsque ces deux points sont respectés, les collaborateurs et leur chef s’assurent un travail de qualité.

5 problématiques auxquelles le management de projet expose

  • Les chefs de projet devront mêler charisme et autorité, et surtout trouver le dosage idéal pour leurs collaborateurs. Ceux-ci s’efforceront de travailler en suivant le plan et le cadre technique qui leur seront imposés.
  • Pour permettre la meilleure cohésion possible, la direction soutiendra le projet dès ses premiers pas, et définira clairement le travail que chacun aura à accomplir.
  • Le projet étant potentiellement soumis à des modifications, il faudra savoir s’adapter.
  • Le projet devra être traité en parallèle des autres réalisations déjà en cours, et tous les services de l’entreprise devront le prendre en compte dans leur planning.
  • Pour tirer le projet vers le haut, l’évaluer constitue une étape indispensable.

Les 10 processus en œuvre

Le management de projet nécessite la mise en œuvre de 10 processus différents issus de la norme ISO 10 006. Pour vous faciliter la tâche, nous en indiquons ci-dessous les objectifs essentiels :

    1. Stratégie : donner au projet des directions précises à suivre, et savoir coordonner et gérer les autres processus du projet.
    2. Coordination : veiller à la réalisation cohérente et logique de la totalité des activités nécessaires au projet.
    3. Contenu : comprendre les demandes du client et de ses potentiels partenaires, et les traduire en actions réalisables pour atteindre le but visé. Encourager les équipiers à fournir un travail en adéquation avec les exigences du projet.
    4. Les délais : définir les mouvements entre chacune des activités du projet, en prévoir la durée et s’efforcer de livrer le résultat fini dans les temps impartis.
    5. Les coûts : pour ne pas voir son budget s’envoler, il est préférable d’anticiper les dépenses imposées par la bonne réalisation du projet, et de suivre les recommandations faites en matière de trésorerie.
    6. Les ressources : concomitamment au point précédent, il convient d’anticiper les éventuels obstacles financiers susceptibles de survenir et, donc, de maîtriser son budget.
    7. Le personnel : s’accorder sur la structure du projet et faire monter le personnel en compétences en lui proposant une formation adaptée.
    8. La communication : superviser la circulation des informations relatives au projet ainsi qu’aux résultats obtenus. Si ceux-ci sont bons, tirer un bilan et s’en inspirer pour la réalisation d’autres projets.
    9. Les risques : rester vigilant  quant aux hésitations ou aux événements négatifs susceptibles d’altérer la concrétisation du projet. Viser une amélioration continue en tirant parti des opportunités se présentant.
    10. Les achats : les gérer, que ce soit pour une utilisation immédiate ou en vue d’un stockage.

Quand une entreprise veut devenir plus performante, maîtriser un projet possède un caractère stratégique indéniable et produit des effets positifs. Une fois toutes les compétences nécessaires acquises, sa compétitivité s’en trouve nettement accrue.

fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais