Le bouleversement climatique se retrouve désormais au cœur des questionnements de notre société. L’industrie du recyclage se présente comme une des principales clés pour limiter de manière significative ses conséquences les plus dévastatrices. En additionnant les résultats obtenus par les industriels et les ménages, on obtient une économie de C02 supérieure aux émissions de l’industrie aéronautique ! 700 millions de tonnes de CO2 d’économisées, qui peut encore prétendre que c’est sans intérêt ? Et ce sont ainsi toutes les ressources de la planète qui sont préservées.

C’est dans ce contexte qu’est née la journée  » Global Recycling Day 2018 « , grâce au Bureau international du Recyclage. Car c’est en sensibilisant tous ceux qui peuvent avoir un réel impact – grands noms, sociétés, collectivités et même individus comme vous et moi – que le recyclage pourra de plus en plus bénéficier à la sauvegarde de notre planète. Il est intéressant de noter qu’aux Etats-Unis, la journée du recyclage existe depuis…1994. Elle visait à l’époque à attirer l’attention sur des produits fabriqués grâce au recyclage. Et si celui-ci constituait une véritable richesse, et que nous n’en avions pas encore tous réellement conscience ? Comment, dès lors, valoriser ce moyen d’ « économiser » notre planète ?

Les déchets : une chance de se racheter ?

Voués à l’oubli définitif, les déchets entassés dans les décharges s’entassent si haut qu’on ne discerne plus la ligne d’horizon… Des réfrigérateurs usés, des bouteilles en plastique écrasées, des boîtes d’emballages informes, des carcasses de véhicules, des téléphones chéris puis délaissés ou encore des gobelets, tous se retrouveront toujours aux mêmes endroits tant que le recyclage ne deviendra pas un réflexe. La Terre continuera de souffrir de notre surconsommation et verra ses ressources s’amoindrir inexorablement.

C’est pour empêcher ce désastre écologique que la Journée mondiale du recyclage a vu le jour. Des changements d’habitudes restent encore possibles, pour peu qu’on se donne la peine d’éveiller les consciences. Ces déchets, apprenons à les voir comme des matériaux recyclables. Mieux encore, comme des ressources ! Prenons nos deux mains et comptons : l’eau, l’air, le charbon, le pétrole, le gaz naturel, les minéraux. Six. Voilà les six ressources principales de notre planète. Et si on levait un septième doigt pour que les recyclables rejoignent le clan des ressources disponibles ?

journee-mondiale-du-recyclage-plastique

7 changements envisageables pour un recyclage nettement plus efficace

Les leaders disposent déjà d’un petit arsenal d’actions permettant la mise en place de changements importants :

  • En faisant un effort significatif en matière de législation et d’accords internationaux ;
  • En promouvant régulièrement la mise en place de moyens efficients et gratuits pour confier nos recyclables à des entreprises réputées écologiques, n’importe où dans le monde ;
  • En éveillant les esprits à l’urgence de recourir au recyclage ;
  • En créant un langage commun ;
  • En s’alliant à des actions concrètes qui favorisent la réutilisation des matériaux usés et jetés par les ménages et par les professionnels ;
  • En incitant les industries à prévoir la fin de vie de leurs produits dès leur phase de conception pour un meilleur recyclage ;
  • En appuyant les propositions et les nouvelles démarches entraînant des habitudes plus saines écologiquement.

journee-mondiale-du-recyclage-regles

Il est primordial que les puissances mondiales portent un regard neuf sur la pratique du recyclage. Le poids de leurs actions se répercutera forcément sur les entreprises, puis sur les particuliers.

Au travers de ses conférences et via son ses convictions et son enthousiasme, Pollutec tente de rajeunir et dynamiser l’image du recyclage, afin d’y convertir le plus de personnes et d’entités possibles.

fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais