10% de gaz vert

C’est le taux ciblé par le gouvernement pour 2030. Un taux que certains acteurs du gaz ambitionnent déjà de porter à 30%, en s’appuyant notamment sur l’essor du biogaz et du bio-méthane de toutes origines.

Si aujourd’hui la filière biogaz et méthanisation est incontestablement identifiée comme un pilier de transition énergétique via les stratégies de cogénération ou de production de bio-méthane, le chemin n’a pas été un long fleuve tranquille. Une évolution et une maturation du secteur que Pollutec a accompagnées très tôt. Xavier Joly, président de la société Gaséo et de Biogaz Vallée, est un fidèle du salon. Présent pour la première fois en 2002 avec sa première structure Gas Environnement, il a vécu toute cette période de montée en puissance de l’intérêt pour la méthanisation et le biogaz. « Pollutec a été un lieu incontournable de pédagogie, au début sur la valorisation énergétique du biogaz de décharge puis sur la méthanisation et la production de bio-méthane à plus forte valeur ajoutée ». Aujourd’hui, la tendance est solide. Les tarifs d’achat du bio-méthane depuis 2011 ont consolidé la filière. Mais avec cette évolution du secteur, les porteurs de projets ne sont plus les mêmes et le travail de pédagogie se poursuit. Et pour cela Pollutec reste l’événement clé, avec un village associant le Club Biogaz de l’ATEE et Biogaz Vallée dont l’intérêt est de présenter toute la chaîne de valeur et de garantir au visiteur de trouver le bon interlocuteur. « L’objectif, c’est d’éviter toute contre-référence », confie Xavier Joly. Une visibilité sur Pollutec de l’expertise française très spécifique (car basée sur les déchets), qui est aussi une opportunité pour aller à l’international. « Le salon est une chambre de résonnance. On a avancé petit à petit, mais vu la nature des échanges qui évoluent aujourd’hui, l’acculturation commence réellement à porter ses fruits », commente pour sa part Grégory Lannou, directeur de Biogaz Vallée.

Effervescence autour de la purification du biogaz

Véritable relais de croissance pour la valorisation du biogaz après la valorisation énergétique, la recherche de production de bio-méthane est en pleine effervescence, portant une large expertise sur la purification du biogaz pour faire un bio-méthane carburant ou permettre son injection dans les réseaux de gaz naturel. Une évolution du marché que Pollutec a parfaitement accompagnée ces dernières années, mise en valeur dès 2005 avec un prix EEP (Presse Européenne de l’Environnement) remis à la société espagnole Hera Holding pour son procédé de production de bio-méthane carburant. Depuis, tout s’est enchaîné et le salon a accueilli les expertises de startups comme Arol Energy, Prodeval, Deltalys ou encore Cryopur ou Waga Energy, deux entreprises ayant choisi l’usage du froid cryogénique pour purifier le biogaz.

Green Creative, parcours de startup à Pollutec

En 2011, un an après sa création et un an avant la loi Grenelle imposant le tri des bio-déchets par les gros producteurs, Green Creative expose pour la première fois à Pollutec. « Un petit stand de 6 m2, très technique, un vrai stand d’ingénieur avec des affiches pleines de textes et des prototypes peu marketés, ni sexy », se souvient Lucile Noury, fondatrice de l’entreprise. Mais une logique d’ingénierie qui permet alors à la petite équipe d’avoir les premiers retours sur son offre de déconditionnement de bio-déchets et sur un deuxième projet de poubelle connectée. Trois ans après, la startup revient à Pollutec sur le stand de la Région Ile-de-France. « Nouvelle étape, permettant de nous présenter de façon plus attractive, de générer les premières commandes pour le Flexidry et d’afficher nos ambitions ». Des ambitions confirmées en 2016 avec un beau stand, au niveau du secteur biogaz, l’entreprise apporte sa machine Flexidry sur site et « attire les foules ». Résultat : six nouvelles installations sur 2017 et l’ambition, pour 2018, d’en vendre une dizaine de plus dans une version connectée permettant de gagner en productivité et performance.

 

LES INNOVATIONS BIOGAZ DE POLLUTEC 2018

Sécurisation des approvisionnements, amélioration des techniques de traitement, diversification des procédés de valorisation, montée en capacité et extension du réseau…, les innovations liées au biogaz témoignent de l’essor de la filière d’année en année. Lors de l’édition 2018 de Pollutec, les solutions présentées portaient à la fois sur la phase de collecte des bio-déchets, de production et purification de gaz renouvelable.

COLLECTE

IDEAL Technologies : La reverse logistics au service des bio-déchets

PRODUCTION

Bee&Co : Solution de micro-méthanisation

Prodeval : Micro-unité de production, odorisation  et distribution de bioGNV

BASF France : Revêtement d’étanchéité pour la protection des structures et réseaux d’assainissement

BioEnTech : Solution intégrée de suivi des méthaniseurs en co-digestion

BioEnTech : Méthode de caractérisation rapide et complète des substrats dans le proche infra-rouge

PURIFICATION

Deltalys : Solution éco-efficiente de purification du biogaz

 

English Version